Uncategorized

Partir en vacances en famille

La semaine dernière, je suis partie en vacances avec deux enfants, un bébé âgé de 2 mois, et un grand âgé de 3 ans. Ce séjour m’a soufflé l’idée d’un nouvel article.

En effet, une fois que les vacances avec des enfants sont réservées et que la date approche, l’excitation peut se mêler à l’inquiétude : comment être sûr de ne rien oublier et de tout avoir préparé ?

J’ai donc, dans cet article, essayé de regrouper les différents points auxquels il me paraissait important de penser avant de partir en vacances avec un ou des enfants.

Qu’est ce que l’on met dans la valise ?

Que le trajet se fasse en voiture, en train, ou en avion, voici une sélection de jeux à amener pour le trajet :

  • La conteuse Bookinou®, ou la fabrique à histoire Lunii®
  • Quelques animaux, bonhommes, voitures, ou une poupée en fonction des affinités de votre enfant
  • Des livres
  • Des puzzles, ceux de la marque Djeco® par exemple
  • Une ardoise effaçable (Jaqjaqbird®, Noukies®)
  • Le doudou, et s’il en a une, la tétine

    Pensez aussi aux gâteaux pour le trajet.

La trousse de toilette pour l’enfant :

  • Des couches normales et couches de bain (suivant l’âge de l’enfant)
  • Une crème solaire SPF 50 adaptée pour les enfants (Alphanova® et Alcorelle® par exemple)
  • Des pansements
  • Un spray ou roll-on “anti-moustique”
  • De l’homéopathie (arnica, apis, passiflora, belladona…), et/ou produits de la marque Pranarôm® (anti-moustique, rhume, …) et/ou de la marque Néobulle® (calm’bidou, badaboum, adad’pik, adou’pik, …), ou aromathérapie, ou fleurs de bach, en fonction de ce que vous utilisez habituellement
  • Un antiseptique (biseptine® par exemple)
  • Du sérum physiologique
  • Les produits d’hygiène pour bébé que vous avez l’habitude d’utiliser (savon doux, crème pour le change, …)
  • Des carrés de coton jetables ou lavables
  • Des lingettes (bio de préférence) au cas-où
  • Un thermomètre rectal
  • Du doliprane®
  • De l’actisoufre® ou du stérimar®
  • Des lunettes de soleil

Les vêtements :

  • Des pyjamas
  • Des tenues confortables et adaptées à la saison
  • Une tenue chaude si vous partez en été (au cas où)
  • Une gigoteuse adaptée à la saison (si votre enfant a l’habitude de dormir avec)
  • Une tenue de plage anti UV
  • Des chaussures adaptées
  • Un bob ou une casquette à visière

Le linge de maison :

-Des bavoirs
-Un gant de toilette
-Une serviette éponge ou tapis fin pour le change
-Une serviette pour le bain
-Une serviette (ou poncho de bain) pour la plage ou la piscine
-Des draps s’ils ne sont pas fournis

Le matériel de puériculture :

  • Un maxi-cosi, siège auto, ou une nacelle selon l’âge de votre enfant.
    Si votre enfant a moins de 4 mois, la nacelle est davantage conseillée pour les longues distances. Elle sera aussi pratique pour les siestes et nuits de bébé dans votre logement.
  • Un ou plusieurs moyens de portage (écharpe, porte-bébé à clips, meï taï..) :
    Cela vous sera très utile pour les balades, pour les sorties, pour permettre à votre enfant de s’endormir, de s’apaiser, tout en ayant vos mains libres.
    N’hésitez pas à participer à un atelier de portage avec une monitrice de portage certifiée pour découvrir les différents moyens de portage.
    Certaines monitrices proposent aussi de la location de moyen de portage.
  • Une poussette :
    Très pratique pour les balades, pour les sorties au restaurant, ou pour la sieste de votre enfant si vous êtes en sortie. Toutefois, si vous avez l’habitude de porter votre enfant, et de ne pas utiliser de poussette, cela ne sera pas forcément indispensable.
  • Un lit parapluie avec ses accessoires (matelas, protège-matelas, drap housse) :
    Là aussi, tout dépend de vos habitudes. Si vous avez l’habitude que votre enfant dorme dans votre lit, le lit parapluie n’est pas indispensable.
    Il est parfois aussi fourni dans les hôtels ou campings.
    Mais si vous avez l’habitude que bébé dorme dans son lit parapluie lorsque vous dormez ailleurs que chez vous, cela vous sera indispensable.
    Jusqu’à 4 mois, votre bébé peut aussi dormir dans sa nacelle/ son landau.
  • Le siège de table ou rehausseur, très utile dès que l’enfant s’assoit seul
  • Le transat de bain ou une baignoire gonflable
  • Un tapis d’éveil transportable (comme celui de la marque Tinéo®)
  • Un pot si votre enfant est en cours d’apprentissage de la continence
  • Quelques jouets en fonction de l’âge de votre enfant
  • Des livres
  • Une tente anti-UV ou un parasol pour la plage
  • Un baby-phone
  • Des brassards ou une bouée

Pour l’alimentation :

  • Un tire-lait avec le matériel nécessaire si vous allaitez
  • Si vous n’allaitez pas : des biberons, des tétines, un goupillon pour le nettoyage, des bouteilles d’eau minérale, un chauffe-biberon ou thermos si bébé ne boit pas son biberon à température ambiante
  • Pour le transport voir novas with love
  • Des petits pots (idéalement bio) si vous n’avez pas envie de cuisiner ou si le repas n’est pas compris dans le logement
  • Des compotes à boire
  • Des gourdes salées goodgôut® pour le trajet
  • Des gâteaux
  • Un biberon d’eau ou verre 360°. Pour rappel, un bébé allaité n’ont diversifié n’a en principe pas besoin de boire de l’eau. Le lait maternel est composé à 85% d’eau.

Un sac à langer à avoir toujours près de vous avec :

  • Deux biberons, du lait en poudre, des petites bouteilles d’eau minérale (si vous n’allaitez pas)
  • De quoi “grignoter” (compotes à boire, gâteaux…)
  • Du nécessaire pour le change
  • Une tenue de rechange
  • Un gilet
  • Un sac plastique pour les couches souillées
  • De la crème solaire
  • Des lunettes de soleil
  • Une casquette ou un bob
  • Un brumisateur d’eau
  • Le carnet de santé de l’enfant
  • Vos cartes vitales
  • Le doudou et la tétine

Mais, comment faire pour transporter tout ça ?

  • Si vous partez en voiture, vous pouvez investir dans un coffre de toit pour pouvoir tout charger, à moins d’avoir un grand coffre.
    Vous pouvez aussi jouer au Tetris avec votre valise. C’est d’ailleurs souvent la mission donnée aux papas 😉
  • Si vous prenez l’avion ou le train, cela n’est pas la peine d’emporter tout le matériel de puériculture. Renseignez vous à l’avance pour pouvoir trouver tout ce dont vous avez besoin sur votre lieu de vacances. Certains hôtels ou logements disposent d’équipements que vous pouvez réserver. Si vous rendez visite à votre famille, pourquoi ne pas voir si certaines personnes de leur entourage peuvent vous prêter des équipements

Derniers points à prévoir avant de partir :

  • Adapter la destination :
    Certaines destinations ne sont pas forcément adaptées à un nourrisson.
    Si votre bébé a moins de 3 mois, il sera plus prudent de prévoir un séjour court en France. Cela vous permettra de trouver plus facilement un pédiatre en cas de problème.
    Vacances à la mer ? à la campagne ? à la montagne ? C’est à vous de choisir en fonction de vos envies et préférences !
    Si vous prévoyez de partir à l’étranger, prenez en compte le climat, les risques sanitaires, le décalage horaire, les vaccins nécessaires. Vous pouvez vous renseigner auprès d’un professionnel de santé pour ces questions.
  • Suivant votre destination, pensez à vérifiez si les vaccins, le passeport ou la carte d’identité, et la carte européenne de santé sont à jour.
  • Vous renseigner sur les restrictions sanitaires en vigueur.
  • Vous pouvez aussi prendre rendez-vous avant votre départ pour une visite de contrôle chez le pédiatre (suivant l’âge de votre enfant).
    Il vérifiera les vaccins, vous dira si vous pouvez voyager avec votre bébé, et vous prescrira une ordonnance de médicaments à emporter au cas où. Vous pouvez aussi lui demander s’il connaît un médecin sur votre lieu de vacances, et noter ses coordonnées dans le carnet de santé de votre enfant.
  • Si vous partez en voiture, pensez à vérifier que tout soit correct (vidange, pression des pneus, huile…).

Le trajet :

Le trajet en voiture :
Lors des jours de grands départs, ou de week-end chargés, cela peut être plus confortable de partir de nuit (en soirée, ou tout début de matinée), afin d’éviter les embouteillages, ainsi que les fortes chaleurs.

S’il fait chaud, pensez à proposer régulièrement à boire à votre enfant, habillez-le légèrement, et à le rafraîchir avec un coton ou gant de toilette sur le visage et le corps si besoin.
Evitez aussi de régler la climatisation trop fort.

Si vous ressentez le moindre signe de fatigue au volant, arrêtez-vous pour une pause.

Avec la sélection de jeux pour le trajet que je vous ai proposée plus haut, vous devriez pouvoir occuper votre enfant pendant le trajet.
Tant que votre bébé est petit, il s’endormira facilement et dormira probablement pendant toute la durée du trajet.
Lorsqu’il grandit, le fait de partir durant la nuit ou ses heures de sieste pourra faciliter le trajet.

Si vous allaitez votre bébé, vous pouvez faire quelques pour lui proposer des tétées au cours du trajet, s’il a faim, mais aussi s’il a besoin d’être rassuré.

Le trajet en avion :

Si vous voyagez en avion, vous pouvez demander les sièges situés au premier rang, plus spacieux. Si vous effectuez une longue distance, l’idéal est de demander un lit-nacelle pour que votre enfant puisse dormir.
Vous pouvez aussi privilégier un vol de nuit pour que votre enfant dorme plus facilement.

Dans l’avion, la climatisation peut-être forte, et l’air peut-être sec du fait de l’altitude. N’hésitez pas à couvrir votre enfant en conséquence, et à le découvrir s’il a trop chaud. Vous pouvez aussi lui proposer de l’eau régulièrement pour éviter la déshydratation.

S’il a moins de 2 ans, votre enfant devra être tenu dans vos bras pendant l’atterrissage et le décollage. Ces moments peuvent être douloureux.
N’hésitez pas à demander des astuces aux hôtesses qui ont l’habitude.
Si vous allaitez, le sein peut être un merveilleux allié.

Le trajet en train :

Le voyage en train est plutôt confortable, pour les adultes, et pour les enfants. Si vous vous y prenez à l’avance, vous pouvez réserver dans l’espace “famille”. Les TGV sont équipés d’espace nursery.
Pour éviter que votre bébé ne soit face aux courants d’air de la climatisation, vous pouvez le placer côté couloir, plutôt que côté fenêtre. Vous pouvez aussi vous munir de plusieurs couches de vêtements, pour pouvoir en enlever, ou en remettre, si besoin.

Maintenant, on profite :

  • Ne pas exposer votre enfant, s’il a moins d’un an, directement aux rayons de soleil.
  • Vous pouvez profiter de la plage avant 11h, ou après 16h, avant d’éviter les heures où le soleil tape et où les chaleurs sont fortes.
  • Pensez à utiliser une crème soleil à haut indice et à privilégier l’ombre (avec un parasol ou une tente anti-UV), ainsi qu’une tenue complète anti UV et des lunettes de soleil lorsque le soleil tape très fort.
  • Profitez des balades en porte-bébé ou en poussette. Les enfants adorent ! Et cela tombe bien, cela vous fera beaucoup de bien aussi.
    Attention toutefois à ne pas recouvrir entièrement la poussette avec un tissu pour la protéger du soleil. Cela peut créer un surplus de chaleur du fait de l’absence de flux d’air. En savoir plus ici.
    Pour les balades en écharpe ou porte-bébé, pensez à adapter votre tenue et celle de bébé en fonction de la chaleur (une couche suffit si vous êtes en tee-shirt). Si vous portez bébé aux heures où le soleil est fort, pensez à appliquer de la crème solaire sur les parties nues du corps de votre bébé et à le protéger d’un chapeau et de lunettes de soleil.
  • Adaptez vos activités en fonction du rythme et des moments de repos de votre enfant.
    Si votre enfant est fatigué et qu’il ne dort pas suffisamment, il ne pourra pas récupérer et risque d’être plus énervé.
    Lorsque votre enfant dort, profitez-en pour vous reposer vous aussi, ou pour vous détendre (bronzer, lire, vous retrouver en amoureux, trouver une activité qui vous fait du bien).

  • Si vous partez en vacances en montagne, il est important de rester vigilant aux UV qui peuvent être plus violents du fait de l’altitude. De plus, il est conseillé de ne pas monter trop en altitude avec un enfant (1500 mètres avant 1 an, puis 1800 jusqu’à 2 ans).

  • Si il y a un club enfant dans l’hôtel ou camping dans lequel vous résidez, pourquoi ne pas proposer à votre enfant d’y passer de petits moments ?

  • Savourez l’instant présent.
    Ces vacances seront bien évidemment différentes de vos précédentes vacances à deux. Elle ressembleront peut-être davantage à un “temps en famille” qu’à de réelles vacances.
    Malgré tout, ce temps vous permettra de vous retrouver en famille, d’observer davantage votre enfant, d’apprendre à le connaître davantage, de prendre davantage le temps, de remplir votre seau de petits bonheurs, et de vous créer de très beaux souvenirs.

Références

  • www.instagram.com/lesateliersde.maelig/
  • www.novaswithlove.com
  • www.magicmaman.fr
  • www.enjoyfamily.fr


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial